);

Les premiers pas pour devenir minimaliste

Bien que le minimalisme soit à la mode, je reste convaincue que c’est une philosophie qui part d’une décision personnelle de réduire le nombre de « choses » qu’on possède et de vivre une vie plus simple.

On ne devient pas minimaliste en un seul jour, et je doute même qu’il existe un niveau de minimalisme idéal auquel on puisse aspirer. Pour moi, le minimalisme est un processus incessant qui a lieu avant tout dans la tête, avant de se réaliser dans les actions qu’on entreprend pour « devenir minimaliste » .

Pour moi, tout a commencé comme chez beaucoup d’autres qui se sont lancés dans l’aventure minimaliste : des penderies qui débordent, des livres à n’en plus finir, des dizaines de tasses alors que nous ne buvons pas de café…cette impression d’être encombrée, de ne pas pouvoir respirer. Mais aussi cette obsession de vouloir tout garder pour…plus tard car..on ne sait jamais n’est-ce-pas ?

Un jour, je me suis réveillée et j’ai commencé à tout trier, les vêtements taille 34 qui ne me suffisaient plus depuis plus de 5 ans après deux grossesses mais que je ne voulais pas lâcher car j’espérais perdre du poids un de ces jours et surtout, la vaisselle, les fourchettes, les assiettes en plastique, les tasses à bec, etc…premier sentiment de soulagement.

Aujourd’hui, un an après, je trie toujours.

J’ai moins d’affaires car je me suis vraiment débarrassée de beaucoup de choses, autant les miennes que celles des enfants et du ménage. Je n’ai plus de tableaux aux murs juste pour faire joli et je me rends compte que j’adore avoir les murs nus. J’ai revendu plus de la moitié de ma garde-robe sur Vinted et je suis en phase de n’acheter que des basiques seconde main pour l’hiver, les placards de ma cuisine sont à moitié vides, mais j’adore cette sensation d’espace.

Pour moi, le moment le plus saisissant de tout ce processus a été celui où j’ai décidé de ne changer que les verres de mes lunettes de vue et de soleil lorsque mes corrections ont changé en juin dernier. Avant, j’aurais sauté sur l’occasion pour me prendre de nouvelles lunettes, plus tendance, plus flashy, juste pour en avoir plus. À ce moment là, j’ai compris que j’étais sur le bon chemin.

L’aventure minimalisme se poursuit donc…

Si vous souhaitez en savoir plus sur le minimalisme, je vous recommande le livre la Magie du rangement écrit par la japonaise Marie Kondo, qui est considérée comme la figure emblématique de ce « mouvement » . Bonne lecture !

Share:
1 comments so far.

Une réponse à “Les premiers pas pour devenir minimaliste”

  1. […] depuis près d’un an en train d’embrasser un style de vie plutôt minimaliste (cliquez ici pour lire mon premier article sur ce sujet). Je me suis séparée de beaucoup de mes possessions […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *